Danse ? En cercle, ça change tout !

Danse ? En cercle, ça change tout !
3 mars 2018 Cécile Hamet

Premier constat : dans ce domaine, je ne suis pas la plus à l’aise. Non, je ne me suis jamais vraiment sentie naturellement attirée par la danse.

Et quand j’y pense, je crois que mes plus grands moments de danse ont toujours été liés au soutien d’un désinhibiteur bien connu…
Si j’approfondis l’introspection de nouveaux éléments remontent à la surface :
Petite, j’ai fait une année de danse classique et j’étais complètement à côté ! Plus tard j’ai un souvenir heureux de soirées de danses folkloriques. La traditionnelle injonction : « Changement de partenaire ! » résonne encore 🙂 En avançant vers l’adolescence, j’ai surtout nourri des complexes et des appréhensions qui me paralysaient. Et par la suite, j’ai été jusqu’à éprouver une forme d’aversion pour les soirées dansantes lycéennes et étudiantes…
Changement de cap pendant mon expatriation berlinoise au tout début de ma vie professionnelle. J’aimais l’ambiance festive de la ville, j’adorais l’anonymat des soirées, le temps filait autrement… Par contre, sans le concours de l’alcool, j’étais bien incapable de me laisser-aller. Heureusement, deux ans après mon arrivée dans la capitale, une amie prof de danse a ouvert un cours de hip-hop destiné aux adultes débutant.e.s. Sans hésitation, j’ai participé. J’ai osé, j’ai appris et après quelques semaines d’assiduité j’ai constaté que je ne me débrouillais pas si mal ! Ouaouh ! Un premier verrou de débloqué !

Deuxième clé : l’exploration personnelle.

Le deuxième verrou saute pendant l’année où toute ma vie se remet à plat, alors que j’entame ma première saison du défi des 100 jours. Je découvre Gabriel Roth en surfant sur le site la communauté du défi. Et là, c’est le choc, absolument génial ! Et même EXTRAORDINAIRE ! J’en ai passé des après-midis à me laisser trans-porter au fil des rythmes, mon corps en mode « pilote automatique ». Cette expérience m’a emmené dans des profondeurs intérieures marquantes et m’a permis de délier beaucoup de mouvements.

Troisième clé : les Danses Circulaires Sacrées !

La serrure du troisième verrou a sauté quand j’ai participé à ma première soirée de Danses Circulaires Sacrées. C’était en décembre 2017, nous étions trois excitées dans la voiture à nous rendre au Havre expressément pour découvrir ce qu’était une soirée de « Danses Circulaires Sacrées ». C’est l’une de ces amies qui en avait entendu parler via le réseau normand de communication non violente. Enthousiasmée, elle nous a facilement convaincues de participer à cette sortie originale et inédite. Une première au Havre ! Les suppositions, délires et hypothèses fabuleuses allaient bon train jusqu’au moment de franchir la porte de la salle de danse. Dans la salle chaleureuse, nous sommes un groupe d’une dizaine de personnes à être accueilli. Au centre de la piste, un morceau de tissu rond et coloré vient symboliser le point de convergence.
Notre hôte, Christophe Vincent, nous présente l’esprit des Danses Circulaires. Voici ce que j’en ai compris et ma manière de le résumer : la danse en cercle nous reconnecte à un aspect traditionnel véhiculé dans toutes les communautés de ce monde. Chaque danse a son sens, son histoire, son utilité, son message et donc sa musique, son rythme et sa chorégraphie. Le mouvement partagé à plusieurs créé une énergie de groupe, et possiblement un plaisir à être ensemble, à s’essayer. Personnellement, je ressens une connexion particulière à mon corps, à son intelligence, à tout ce dont il a hérité à travers les âges. Nous n’avons jamais appris ces pas jusqu’à ce jour, et étonnamment c’est comme si quelque part notre corps se souvenait. C’est un sentiment étrange et agréable qui m’habite alors. Ce qui me marque le plus, c’est la joie qui me traverse quand j’accepte cet état. Oui ! J’ai de la joie à danser, à tourner autour du cercle en répétant les mouvements, à faire partie de cet ensemble qui célèbre…
J’aime particulièrement vivre la légèreté et la simplicité de ces moments. J’accepte aussi d’aller au-delà de la difficulté de la mise en jambe du pas pour simplement pouvoir jouer avec les autres ! Quel plaisir quand tout est réuni, le rythme intérieur synchronisé avec le rythme extérieur, les mains chaudes et/ou moites 😉 qui se serrent ou se délient, le lien, le partage. La joie d’être là. Un plaisir simple, accessible et avec un haut potentiel de ressourcement.

Retrouvez les dates des prochaines soirées sur mon agenda !

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Redimensionnement des polices