Silence

Silence
15 octobre 2019 Cécile Hamet

J’hésitais à écrire aujourd’hui parce que je me sens plutôt tournée vers moi-même et moins vers l’extérieur. Je ne vois pas trop ce que je pourrais partager avec vous. Je me suis dit : « ça ne sert à rien de parler pour parler, juste parce que j’ai envie d’entretenir mon site de manière hebdomadaire. Ça n’a pas de sens. C’est bien aussi le silence, l’espace pour le recul… » Et puis, j’ai réalisé que faire silence est une thématique en soi et je l’explore depuis quelques semaines…

Alors j’en parle de ce silence ?
( J’aime assez ce type de notion qui n’existe qu’à partir du moment où on ne l’évoque pas ! )
Depuis trois semaines environ j’ai réintroduit un espace de méditation le matin. J’ai commencé par 5 minutes et puis finalement, je suis passée à 20 minutes. La première fois où j’ai fait ces 20 minutes, j’ai eu des ressentis tellement agréables et forts que ça a ancré mon envie de continuer.
Ainsi chaque matin depuis, je cherche à créer un espace de silence à l’intérieur de moi. Ce qui me semble intéressant maintenant et qui résonne particulièrement c’est que je vis un silence extérieur très intense, et ce, depuis une vingtaine de jours environ.

Mon expérience jusqu’à lors, c’est que chaque période de calme professionnel m’a plongé dans un marasme intérieur. J’étais en pleine crise d’anxiété et d’insécurité. Je remettais en question toute ma vie et en particulier mon choix professionnel.
Cette fois-ci et pour la première fois, je le vis très sereinement ! J’apprécie même ! J’apprécie de pouvoir « me donner », « m’a-donner » à d’autres activités que j’aime. J’apprécie la paix, la vacance (comme l’a évoqué Isabelle Padovani dans sa dernière newsletter), le rythme doux de l’automne. Je ne suis pas démotivée ou en plein doute. Non, je sais que ce que je propose est exactement ce que je sais faire et c’est ce que je sais faire de mieux à date. Et en plus c’est ce que je préfère offrir aux autres. Aucune raison alors de douter. J’avoue que je suis stu-pé-faite de ce côté souverain. C’est tout nouveau ! Alors je ne vous cache pas que parfois des questions surgissent, genre : « Mais Cécile, tu devrais peut-être t’inquiéter ou te remettre en question, tu passes peut-être à côté de quelque chose d’é-nooorme, il faut que tu fasses quelque chose, bouge-toi ! ». Et à chaque fois la réponse est non, clairement non. Je me sens alignée dans ce silence, je me sens faite pour cette période de calme. Tout va bien.

À cet instant où j’écris ces mots, je mesure le chemin parcouru… Et j’ai envie de célébrer avec vous l’existence de cette sérénité fondamentale ! Je me sens pro-fon-dé-ment sereine ! Hourra !

Et tout ceci contenu dans un silence…

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Redimensionnement des polices