ThetaHealing® – La dernière formation

ThetaHealing® – La dernière formation
26 janvier 2018 Cécile Hamet

Janvier 2018 à Paris, j’arrive un peu tendue dans la salle de formation. Dans mon corps, je suis envahie par toutes les sensations, celles que je connais, à force, et qui sont liées au fait que tout en moi s’est préparé à la formation et à tous les soins que je m’apprête à recevoir 10 jours durant. 10 jours sans interruption. Je sens en moi aussi une nostalgie anticipée, oui, celle que je projette que je vais vivre une fois que cette formation sera derrière moi. La dernière formation.

Quand j’y repense…

Depuis 2015, je réponds présente aux formations proposées par Mitsuyo. Et je me souviens avoir pris connaissance de la liste des formations possibles à la fin du manuel de la deuxième formation d’introduction. Face à cette liste, j’étais restée scotchée. J’ai pensé « De toute façon, ce n’est pas pour moi, je n’irai pas jusque là… Humm sauf ce module là, lui il a l’air intéressant, mais le reste, non merci. »

Et finalement, à peine 3 ans plus tard, me voilà dans la même salle de formation, celle que j’ai habité tout au long des rencontres, à chaque nouveau module. Sauf que cette fois, une différence : je sais qu’il n’y a pas d’autre formation après.

Let’s go !

La formation a pour intitulé « Maladie et Désordres ». Son objectif principal est de faire un tour d’horizon des différents déséquilibres, affections et difficultés que nous pouvons exprimer sur des niveaux physiques. Nous testons notre sensibilité à ces dernières et travaillons à lever les blocages en nous. La finalité de ce travail est donc, pour nous praticienn.e.s, de nous rendre à même d’accueillir chaque personne sans appréhender d’une quelconque manière ce qui l’affecte.

Sur les formations de cette intensité, en général, je vis les premiers jours de manière plutôt légère et agréable. Je mesure mes progrès et je me félicite de mon engagement. Bref, le bonheur en boîte. C’est à partir du 4ème jour que ça se gâte : un début de ras-le-bol, la fatigue, le désœuvrement… Sensation de saturer, d’inconfort et de lourdeur. Et cette sensation fluctue jusqu’au dernier jour.

Je compense et je défoule avec les moyens du bord. Cette fois, c’était essentiellement avec du chocolat, de la marche et de la musique. D’autres fois, j’avais besoin d’être complètement seule.

Le dernier jour, le travail s’effectue pour remettre tout d’équerre et partir le cœur léger. Cette fois, ça s’est encore confirmé pour moi. 🙂

La fin

A l’issue de ces 10 jours de formation, je reçois mon attestation de participation avec une gratitude intense. Cette sensation emplit tout mon corps, du bas vers le haut. Je ressens l’envie de célébrer la vie qui me mène sur ce chemin, de me célébrer pour tous les apprentissages que j’accepte de faire, de partager et diffuser l’intensité de la confiance qui m’habite à ce moment. Je sens, je palpe l’intime conviction que je suis au bon endroit au bon moment, que la vie est intrinsèquement bonne.

Ce que je retiens

Au delà de la remontée à la surface de schémas profonds et de leur guérison, un de mes apprentissages les plus marquant et important pour la suite de mon chemin a été de prendre conscience qu’à chaque fois que je me fais des films catastrophe ou que je m’empêche d’être positive -juste au cas où ce que je projette ne fonctionne pas aussi bien que ce que je veux-, au final, j’entretiens une part en moi qui adore se rouler dans la victimisation. Savoir cela me permet de trouver les ressources pour garder confiance en l’Univers 😉

Une fois de plus, j’ai adoré la manière dont Mitsuyo procède pour nous transmettre, oui, pour rendre accessible son expérience. J’apprécie particulièrement la manière dont elle tient le cadre de la formation, sa manière d’accueillir, de soutenir, d’être disponible à chacun. Et ce, toujours avec douceur et la patience. Je suis heureuse d’avoir appris auprès d’une personne de cette qualité parce que ça m’inspire pour l’avenir !

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Redimensionnement des polices